Le hasard de l’histoire…

Samedi 9 mars 2019 a eu lieu la présentation du Dictionnaire Fouché à la librairie « L’Arbre Généreux », 18 rue du Collège à Soissons. Trois auteurs étaient présents: Julien Sapori, Michelle Sapori et Raymond Levy.

La journée fut fort sympathique, émaillée par la visite de plusieurs amis parmi lesquels Denis Rolland, Président de la Société Historique de Soissons, et Alain Arnaud, président de la Société Historique de Villers-Cotterêts, venus nous apporter leur soutien. L’accueil de la librairie a été particulièrement « généreux » (sic !), avec notamment une partie de la vitrine dédiée au sujet.

Le hasard de l’histoire a fait que cette séance de dédicace a été au cœur du sujet qui nous intéresse : Joseph Fouché. En effet, la rue du Collège (où se situe la librairie) prend son nom du collège des Oratoriens, situé à quelques mètres seulement (photo ci-contre à droite) : le futur Duc d’Otrante, enseignant de l’oratoire, aurait pu y exercer ses talents de pédagogue, comme il l’a fait à Niort, Saumur, Vendôme, Juilly, Arras et Nantes (cf. la notice « Oratoire » de Bernard Hautecloque dans le « Dictionnaire Fouché« ).

Mais ce n’est pas tout ! Récemment, la mairie de Soissons a eu la bonne idée de réaliser des fresques muraux représentant des personnages historiques en lien avec l’histoire de la ville. C’est ainsi qu’à quelques mètres de la librairie, on peut admirer le portrait de Saint-Just (photo ci-contre à gauche) qui fît ses études au collège des Oratoriens de la ville. « On ne peut pas régner innocemment« , avait-il déclaré à la tribune de la Convention. Joseph Fouché intègre parfaitement la maxime et deux ans plus tard est à l’origine du complot qui aboutit à l’arrestation de Maximilien Robespierre et de ses fidèles. Il est décapité le 10 thermidor an II – 28 juillet 1794 (cf la notice « Robespierre » de Christian Porte dans le « Dictionnaire Fouché« ).

Julien Sapori

Dans les coulisses de « L’Empereur de Paris »

Succédant à Claude Brasseur dans la série télé des années 70 et à Gérard Depardieu dans le film de 2001, Vincent Cassel interprète le personnage de Vidocq dans le film de Jean-François Richet « L’Empereur de Paris » sorti à la fin de l’année dernière. Certes, cet « Empereur de Paris » ne restera pas dans les mémoires des cinéphiles avertis comme LE film de l’année, mais on doit à la vérité de dire que même si la réalisation est parfois lourde et sans surprise, appliquée, Jean-François Richet signe là un film populaire qui se laisse regarder.

Au-delà du scénario et du jeu des acteurs, ce film mérite le détour pour ses décors historiques remarquables créés sur l’ancienne base aérienne de Brétigny-sur-Orge (Essonne) c’est pourquoi je vous entraine dans les coulisses de ce véritable tour de force technique et artistique à travers la vidéo ci-dessous.

Au final, si Vincent Cassel incarne un Vidocq plus vrai que nature, je regrette pour ma part que Fabrice Luchini – qui luchinise à l’excès – donne aux spectateurs une vision peu convaincante de son personnage Joseph Fouché. On retiendra néanmoins quelques répliques qui prennent un sens particulier deux cents ans avant les actuels gilets jaunes : « C’est une grave erreur de confondre le peuple et la foule » ou « Les rumeurs sont rarement entièrement fausses« …

Christian Porte

Fouché en BD ! Remarquable !

Je viens de lire les deux premiers tomes de la BD « Fouché », par Nicolas Junckers (scénario) et Patrick Mallet (dessins), aux éditions Les Arènes BD (Paris). J’en suis époustouflé !

Le ton est tout de suite donné par un court commentaire de Emmanuel de Waresquiel  (excusez du peu…) en quatrième de couverture : « Fouché le petit professeur de l’Oratoire, le conventionnel, le tueur de roi, le proconsul de Nantes, de Nevers et de Moulins, le mitrailleur de Lyon, le tombeur de Robespierre et le cauchemar de Napoléon, le ministre de tous les régimes, l’inventeur de la police moderne, le bâtisseur d’État, l’aventurier, le conspirateur et le parvenu. Pour beaucoup, Fouché était tout cela. Il était plus encore. »

Le scénario est plein d’émotion, axé sur l’étude psychologique de ce personnage absolument extraordinaire, et est assorti de nombreux flash-back qui en rendent l’intrigue absolument romanesque. Les dessins, jouant sur l’alternance des plans de près et des scènes d’ensemble style grand angle, avec une mise en scène je dirais « à la Sergio Léone« , en font presque une « story board » prête pour l’écran (avec Lucchini dans le rôle de Fouché, bien évidemment ; et Clavier dans celui de Napoléon !).

Rien de scolaire et encore moins de pédant dans cette BD faite pour qu’on se passionne pour l’intrigue et les personnages. L’ensemble est pourtant historiquement rigoureux et, en contextualisant avec objectivité cette époque, il parvient à rendre compte de son extraordinaire complexité, de ses contradictions et de ses richesses, qu’aujourd’hui encore (et surtout !) on ne parvient pas à « réduire » à une approche simplificatrice et moralisante. Fouché a été véritablement l’incarnation de cette époque tourmentée.

Je vous invite, en parallèle, à écouter l’interview podcastée de Jean-Denis Bredin, de l’Académie Française (excusez du peu), au sujet du Duc d’Otrante (« Joseph Fouché : une girouette http://www.canalacademie.com/ida 3086 »). Vous y retrouverez tous les poncifs qui depuis depuis deux siècles on colle à ce « monstre« . Évoquant le personnage, M. Bredin attaque l’interview ainsi : « Mieux le comprendre [Fouché] ou mieux s’en méfier ? » ; et poursuit en le décrivant comme « un monument de l’intrigue« , « une girouette« , « sa vie privée ne l’intéressait pas » etc.

Finalement, ceux qui ont compris le mieux Fouché (sans pour autant tomber en admiration !) ont été, de tous temps, les artistes : Balzac le met en scène dans « Une ténébreuse affaire« , et Stefan Zweig, avec sa célèbre biographie, déplore la légende noire qui s’attache à celui qu’il décrit comme un des hommes « les plus remarquables de tous les temps« .

C’était donc normal que Fouché retrouve, avec cette rmagnifique BD, l’épaisseur d’un personnage historique de premier plan, aussi exceptionnel que tragique.

Julien Sapori

Liste des notices par ordre alphabétique du « Dictionnaire Fouché »

Liste des notices par ordre alphabétique du Dictionnaire Fouché

  • Acteurs (SAPORI Michelle)
  • Actualité de Fouché (SAPORI Julien)
  • Ambassadeur du Directoire (VARLAN Olivier)
  • Arras (au collège d’) (SAPORI Michelle)
  • Arras (PORTE Christian)
  • Attentat de la rue Saint-Nicaise (VIAL Éric)
  • Babeuf Gracchus (PORTE Christian)
  • De Balzac Honoré (SAPORI Julien)
  • Buonarroti Philippe (PORTE Christian)
  • Cadoudal Georges (VIAL Éric)
  • Caisse des jeux (PORTE Christian)
  • De Calonne Charles Alexandre (VIAL Éric)
  • Caricature sous haute surveillance (PORTE Christian)
  • Carnot Lazare (HAUTECLOQUE Bernard)
  • De Castellane-Otrante Ernestine-Gabrielle, duchesse, veuve Fouché (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Castelot André (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Censeurs (PORTE Christian)
  • De Chateaubriand François-René (VIAL Éric)
  • Circulaire aux évêques (PORTE Christian)
  • Circulaire aux préfets (PORTE Christian)
  • Coiquaud Bonne Jeanne (SAPORI Michelle)
  • Collot d’Herbois Jean-Marie (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Commissaires généraux (EBEL Édouard)
  • Commission de gouvernement de 1815 (VARLAN Olivier)
  • Conspiration du Nord en 1815 (COPPÉE Florian)
  • Décorations de Joseph Fouché (LÉVY Raymond)
  • Descendance (SAPORI Julien)
  • Desmarest Pierre-Marie (PORTE Christian)
  • Disgrâce de 1810 (SAPORI Julien)
  • Dresde (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Lettre à un élève (SAPORI Michelle)
  • Château d’Elghammar (LÉVY Raymond)
  • Enciclopedia italiana dite enciclopedia treccani (VIAL Éric)
  • Duc d’Enghien (exécution) (VIAL Éric)
  • Exilés napoléoniens (SAPORI Julien)
  • Famille (SAPORI Michelle)
  • Faux-monnayeur et ministre de la Police ! (PORTE Christian)
  • Fiévée Joseph (PORTE Christian)
  • Fouché père (SAPORI Michelle)
  • Franc-maçon (PORTE Christian)

  • Fructidor (4 septembre 1797) (VIAL Éric)
  • Gaillard Maurice-André (VIAL Éric)
  • Grosbois (château) (PORTE Christian)
  • Habit rouge (LÉVY Raymond)
  • Hainguerlot Pierre-Laurent (VIAL Éric)
  • Héraldique (LÉVY Raymond)
  • Hulin Pierre-Augustin (COPPÉE Florian)
  • Jacobins (PORTE Christian)
  • Joséphine de Beauharnais, impératrice (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Joubert Barthélémy (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Journal des débats (PORTE Christian)
  • Juigné (hôtel de) (PORTE Christian)
  • Junot Jean-Andoche (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Kolli (VIAL Éric)
  • La Fayette Gilbert du Mortier, marquis de (PORTE Christian)
  • Lamartine Alphonse de (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Larousse Pierre (VIAL Éric)
  • Léautaud Paul (VIAL Éric)
  • Légion d’honneur (SAPORI Michelle)
  • Lenormand Marie-Anne Adélaïde (PORTE Christian)
  • Lettre de Luxembourg (PORTE Christian)
  • Lettre de Stupinigi (PORTE Christian)
  • Lettre de Valladolid (PORTE Christian)
  • Lettres simultanées à Napoléon et au comte d’Artois (PORTE Christian)
  • Lieux de l’enfance (SAPORI Michelle)
  • Linz (SAPORI Julien)
  • Mission à Lyon 1793-1794 (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Madelin Louis (SAPORI Michelle)
  • Majorat (SAPORI Michelle)
  • Mémoires (PORTE Christian)
  • Mémoire de la vie publique (PORTE Christian)
  • Metternich Klemens Wenceslas (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Ministère de la Police générale, organisation (SAPORI Julien)
  • Ministère de la Police en 1799 (SAPORI Julien)
  • Ministère de la Police en 1804 (SAPORI Julien)
  • Miot André François comte de Melito (SAPORI Michelle)
  • Mobilisation de la Garde nationale en 1809 (SAPORI Julien)
  • Moncey Bon Adrien Janot de, maréchal de France (PORTE Christian)
  • Le Moniteur (PORTE Christian)
  • Mort (SAPORI Julien)
  • Mots de la fin (VIAL Éric)
  • Moulin Jean (ÉTÈVENAUX Jean)
  • Napoléon (l’opinion de Napoléon) (SAPORI Julien)
  • Nièvre (SAPORI Michelle)
  • Niort (collège de) (SAPORI Michelle)
  • Noble faubourg (VIAL Éric)
  • Nodier Charles (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Note sur l’état de la France (PORTE Christian)
  • Obsèques (SAPORI Julien)
  • Oratoire (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Otrante Joseph Fouché, duc d’Otrante (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Pelet dit de la Lozère Jean comte (SAPORI Michelle)
  • Popp Charles (EBEL Édouard)
  • Prague, 1816-1818 (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Premier discours (SAPORI Michelle)
  • Presse (PORTE Christian)
  • Proscriptions : l’ordonnance du 24 juillet 1815 (COPPÉE Florian)
  • Proscriptions après les élections d’août 1815 (SAPORI Julien)
  • Provinces illyriennes (SAPORI Julien)
  • Régicide (PORTE Christian)
  • Riom Adine (SAPORI Michelle)
  • Robespierre Charlotte de (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Robespierre Maximilien (PORTE Christian)
  • Roederer Pierre-Louis, comte (VIAL Éric)
  • Rosati d’Arras (PORTE Christian)
  • Rothschild Jacob, dit James (PORTE Christian)
  • Rue du bac, 34 (PORTE Christian)
  • Rue Marie-Stuart (PORTE Christian)
  • Sardou Victorien (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Saumur, collège de (SAPORI Michelle)
  • Savary Anne Jean Marie René (EBEL Édouard)
  • Seconde abdication (PORTE Christian)
  • Sieyès Emmanuel (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Le souper (PORTE Christian)
  • Suisse (CZOUZ-TORNARE Alain-Jacques)
  • De Talleyrand Maurice (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Thibaudeau Antoine Claire (SAPORI Julien)
  • Trajan (SAPORI Michelle)
  • Travestissement des femmes (PORTE Christian)
  • Trieste (SAPORI Julien)
  • Vénérable (PORTE Christian)
  • Vertus privées (VIAL Éric)
  • De Villepin Dominique (VIAL Éric)
  • Voici Fouché, le vrai ! (PORTE Christian)
  • Wellington Arthur Wellesley, duc de (HAUTECLOQUE Bernard)
  • Zweig Stefan (HAUTECLOQUE Bernard)