« Dictionnaire des prisonniers de Napoléon » : c’est parti !

On ne change pas une équipe qui gagne, et les premiers échos du « Dictionnaire Fouché » étant très encourageants, nous avons décidé de poursuivre notre tâche en nous attaquant à un autre gros chantier : le « Dictionnaire des prisonniers de Napoléon ». 

Le lien entre les deux sujets est évident, de tout temps l’action de la police ne pouvant véritablement se réaliser que par le biais de la justice. Or la période napoléonienne a remanié profondément l’une et l’autre : si Fouché a été le deus ex machina de la police, c’est parce que les réformes entreprises par Napoléon ont permis à l’appareil judiciaire et à l’univers carcéral d’être à la fois efficaces et en harmonie avec leur époque. La réorganisation des tribunaux et des prisons a été un des grands chantiers de l’époque, qu’il s’agisse de la création des maisons centrales en 1801, de l’adoption du Code d’instruction criminel de 1808 ou encore du maintien des Tribunaux spéciaux révolutionnaires (devenus en 1808 les Cours criminelles spéciales et permanentes) compétents en matière de vagabondages, évasions, rassemblements séditieux, contrefaçons, faux en écriture publiques etc.    

Le « Dictionnaire des prisonniers de Napoléon » couvrira la période allant du coup d’Etat du 18 brumaire (9 novembre 1799) à la seconde abdication de Napoléon (22 juin 1815). Géographiquement, il prendra en compte tous les territoires faisant partie de l’Empire Français, c’est à dire « la France des 130 départements » (comprenant donc les actuels France, Belgique, Suisse, Luxembourg et, en partie, les actuelles Allemagne, Suisse, Italie et Espagne – sans oublier le cas particulier des Provinces lllyriennes dont Fouchéfut le dernier gouverneur). On y retrouvera des prisonniers célèbres ou inconnus ; « politiques » ou de droit commun ; « vrais » ou romanesques ; mais aussi le personnel pénitencier ainsi que les établissements à caractère carcéral (prisons et bagnes).

Julien Sapori

 

Le Dictionnaire Fouché dans les 88 magasins Cultura

Le Dictionnaire Fouché est désormais en vente dans les 88 magasins Cultura répartis sur l’ensemble de la France.

Depuis sa création en 1998, l’histoire de Cultura s’écrit autour d’une conviction : rendre les loisirs culturels et artistiques accessibles au plus grand nombre.

L’ambition de ses créateurs : Réunir en un même lieu le plus grand nombre d’activités culturelles et artistiques et permettre l’épanouissement et le plaisir de chacun à travers une culture ouverte, vivante et en un mot… accessible.

Pour trouver le magasin le plus proche de chez vous :

https://www.cultura.com/les-magasins.html