Nos adhérents dans la presse…

Dans son édition du jeudi 24 mai 2018, le quotidien L’Union se fait l’écho d’une séance de dédicace organisée le samedi 2 juin à la librairie L’arbre généreux à Soissons, à l’occasion de la publication du dernier livre de notre président Julien Sapori « Marcher ou mourir – les troupes italiennes en Russie 1941/1943″.

Nos adhérents dans la presse…

À la Toussaint 1988, Anne-Sophie Vandamme et de Gilles Naudet, tous deux âgés de 25 ans, et leur jeune chien Dundee, disparaissaient lors d’une randonnée pédestre dans la forêt la plus fréquentée de France, la forêt de Fontainebleau, le jour de l’ouverture de la chasse au gros gibier (cervidés, sangliers…). Leurs corps, criblés de projectiles 22 Long Rifle, seront retrouvés deux mois plus tard dans un secteur pourtant passé au peigne fin lors de plusieurs battues…

Durant treize ans, les gendarmes et trois juges d’instruction successifs vont accumuler 200 000 heures d’audition, établir 4 000 documents et procès-verbaux, entendre 1 500 personnes à un titre ou un autre, sans oublier dix jours de procès devant la cour d’assises des mineurs de l’Essonne conclus par un acquittement pur et simple d’un « présumé coupable » !

Depuis trois décennies, l’affaire des « Fiancés assassinés de Fontainebleau » – l’un des faits divers les plus médiatisés après l’affaire Grégory – résonne comme un fiasco judiciaire cinglant, réunissant sur son seul nom un échec emblématique pour la justice et les trois juges d’instruction concernés, un revers cuisant pour la gendarmerie nationale et les quatre commandants qui se sont succèdés à la tête de la prestigieuse Section de recherches de Paris, une défaite du droit sur le crime d’autant plus insupportable qu’elle est incompréhensible eu égard la quantité de pièces réunies par les magistrats et les enquêteurs.

Rédacteur en chef d’un hebdomadaire régional francilien tout au long de ces années, Christian Porte a suivi cette affaire dès son premier jour. À l’occasion de la parution de son dernier livre « Les vérités interdites d’un fiasco judiciaire », un livre d’investigation qui revisite, étape par étape, pièce d’instruction par pièce d’instruction, toutes les zones d’ombre de l’ensemble du dossier, de nombreux médias se sont fait l’écho de cet ouvrage.

https://www.edilivre.com/les-verites-interdites-d-un-fiasco-judiciaire-29f5e4f838.html/

À la rencontre des lecteurs

Samedi 19 mai, à partir de 15 h, Julien Sapori, président de la Société d’études Joseph Fouché et son temps, est allé à la rencontre du public lors d’une séance de dédicace de son dernier livre « Marcher ou mourir – les troupes italiennes en Russie 19141/1943 » organisée à la librairie Le pain de 4 livres à Yerres (Essonne).

Une manifestation au cours de laquelle Julien Sapori a pu compter sur la présence de plusieurs membres de l’association : Patrick Anzolin, Bernard Hautecloque (trésorier de la Société d’études Joseph Fouché et son temps) et Christian Porte (notre photo) qui vient de publier « Les vérités interdites d’un fiasco judiciaire » consacré à la médiatique affaire des « Fiancés assassinés de Fontainebleau ».

Rappelons que dans « Marcher ou mourir – les troupes italiennes en Russie 19141/1943 » Julien Sapori fait un point complet sur cet épisode tragique de la deuxième guerre mondiale, véritable tournant de la guerre pour l’Italie.